Accueil  > Chroniques historiques du Livradois-Forez  > Quelques données locales sur la loi de séparation des Églises et de l’État en 1905

Quelques données locales sur la loi de séparation des Églises et de l’État en 1905 - C. Gallon

Il y a plus d‘un siècle, la loi de séparation des Églises et de l'État soulevait les passions.
 
Si elle fut acceptée sans difficulté particulière par les églises protestante et israélite, il n'en a pas été de même pour l'église catholique largement majoritaire quant au nombre de pratiquants et d'hommes et femmes d'église.
Cette loi de séparation des Églises et de l'État, approuvée par la Chambre des députés en juillet 1905, fut promulguée en décembre après le vote favorable du Sénat.
 
Le rapporteur de cette loi était Aristide Briand ; elle reconnaissait la liberté de conscience et de culte, mais la République ne subventionnait ni ne salariait aucun culte.
En 1906, le pape Léon X la condamna.